Accueil / Spellbreak / Lore • Spellbreak

Lore • Spellbreak

Extraits du Journal de Garrick, Vowkeeper Éclairé

Découvrez les extraits du journal de Garrick, Vowkeeper éclairé, qui retrace les événements survenus dans le monde de Spellbreak et comment la Tempête, à changer notre destin à jamais …
Nous ne retrouvons les pages de son journal qu’aux compte gouttes. Passez nous voir régulièrement pour visualiser nos dernières trouvailles.

  • Livre 4 – Page 38
  • Livre 4 – Page 42
  • Livre 4 – Page 48
  • Livre 4 – Page 73
  • Livre 4 – Page 85
  • Livre 4 – Page 91
Nous étions tellement en retard. La Fracture a eu lieu juste avant l’aube. La corruption de Gyle a été déchaînée. La terre tremble a mesure que le monde se creuse. Les éléments sauvages et la terre sont littéralement aspirés par la Tempête. Mais qu’a t-elle fait ?”
Les dégâts sont pires que je ne l’imaginais. Les ponts qui menaient du nord à Fort Halcyon et même celui d’Halcyon Pass sont brisés. Les tremblement de terre continuent, ne faisant qu’accroître la destruction. Aucun message ne nous est parvenu de Banehelm Keep et selon la rumeur, Longwatch pourrait être indemne. Les nouvelles qui proviennent de tout le pays ne semblent qu’empirer à chaque nouveau rapport.

La tempête a été terrible hier soir et a décimé l’unité Vowguard que j’avais dépêché à Lux Vault, pour récupérer les coffres des Vowkeeper. En voyant la tempête se lever, je m’attendais au pire. A ma grande surprise, une seule survivante est revenue ce matin. Elle semblait différente, mais le capitaine de la garde l’a si rapidement renvoyé, que je n’ai pas eu le temps d’étudier son cas de plus prés. J’ai demandé aux autres Vowkeepers d’être attentifs et de me prévenir s’ils entendaient de nouveau parler d’elle.

Notre travail consiste désormais à soutenir le peuple et à contenir l’hérésie provoquée par ce désastre. Je savais bien que ce jour pouvait arriver et je n’y était pourtant pas préparé. Je ne peux pas laisser cela se reproduire.

spellbreak-daevas-fashion-lore-ruineDepuis peu de temps, les répliques ont commencé à se calmer . Seuls quelques jours se sont écoulés depuis La Fracture, mais je n’en suis pas réellement certain. Les premiers survivants qui voulurent enquêter sur la catastrophe, ont tous été consumé par la tempête. Même de Fort Halcyon, il n’en resterait que des décombres. Le désordre règne à Castle Bogmore et il ne reste plus aucun homme disponible pour protéger les alentours. Je crains le pire. Des explosions massives résonnent depuis le Sud, alors même que les tremblements de terre se calment. Le Siren’s Step n’avait pas eu besoin de se défendre depuis de nombreuses saisons. C’est pourquoi une nouvelle patrouille y a été déployée, il y a de cela maintenant quatre nuits.

Les hommes sont revenus ce matin et ont raconté qu’ils y ont vu le bord du monde. Là-bas, la tempête fait toujours rage. Là où se trouvait montagnes et marais, il ne reste que des nuages. Il est clair que les Highlands, qui furent autrefois ma maison, ne sont plus que le spectre de ce qu’ils étaient autrefois. Je ne peux m’empêcher de penser que tout ceci est de notre faute.

Nous avons reçu un message hier soir nous prévenant que Longwatch est toujours debout. Il n’y a pas de temps à perdre, nous partons dans la journée. Cela m’attriste de laisser une immense quantité de savoir derrière nous, mais un jour nous reviendrons. Nous devons quitter les Highlands maintenant, quel qu’en soit le prix.

spellbreak-daevas-fashion-lore-runeJ’ai entendu des rumeurs selon lesquelles un groupe fût capable de retourner dans les Hollow Lands et d’en revenir vivant. Malgré mon mépris pour ces pillards, j’ai besoin de savoir dans quel état est le monde. Par mes propres moyens, j’ai pu découvrir ce qu’ils en avaient ramené. En dehors de quelques gantelets, certains avec des gemmes encore intactes, il y avait les restes de vieux parchemins. Ces ignares ne pouvaient pas les lires, j’ai donc pu les acheter avec guère plus qu’une ancienne rune.

Les rouleaux contenaient de puissantes glyphes, les enseignements de Waylyn l’Eclaireuse. Les contes relatent ses prouesses de chasseresse, bénie du don de prédiction. Elle était déjà une formidable mage, mais encore plus impressionnante en tant que meneuse de troupe. Avec de l’entraînement, nous devrions être capable d’enseigner ces compétences à ceux qui chercheraient l’illumination.

Traduit par SpellbreakFR et Daeva’s Fashion

Les réfugiés des Hollow Lands continuent d’affluer à Longwatch. Au fil des jours, ils paraissent de plus en plus misérables et affamés, leurs vies ne tenant plus qu’a un fil. Certains ont le regard hanté et je sais qu’ils ont vu de près la tempête. Cela me fait mal de le voir, mais je me retrouve fréquemment à observer l’infini cortège de ces malheureux.

Ardin, le gardien de Longwatch, a d’une manière ou d’une autre rétabli l’ordre … pour le moment. J’ai travaillé avec les gardes de la ville et les autres Vowkeepers pour leur apporter mon soutien. Nous n’avons pas réussi à empêcher les Vowbreakers de retourner dans les Hollow Lands. Je soupçonne certains d’entre eux de toujours utiliser ce même pouvoir effroyable, qui est à l’origine de la Fracture. Je peux toujours dire quand l’un d’entre eux revient, car ils semblent, en quelque sorte, immunisés face au pourrissement provoqué par les Hollow Lands. Dans mes études, je n’ai trouvé aucun enseignement pour calmer mes inquiétudes face aux Breakers, ce qui alimente ma curiosité.

Nous devons rester forts et résister à l’envie d’utiliser ces anciens pouvoirs, parce que nous ne les comprenons pas. Mes études ont mis en évidence un livre, très ancien, qui pourrait élargir nos connaissances. Il y est fait mention d’un armurier, voire d’une race entière d’entre eux, qui ont fabriqué les gantelets. Je dois trouver ce livre, même s’il faut engager un groupe de Breakers pour le retrouver.

Traduit par SpellbreakFR et Daeva’s Fashion

Une Breaker est venue me voir ce matin. Imaginez ma surprise. Il fallait la voir, avec ses cheveux décoiffés et ses vêtements usés et déchirés. Aucun doute, elle revenait d’Hollow Land. Comme on me le dit souvent, les apparences sont souvent trompeuses et au final, ce n’est pas très important. C’est l’objet que possédait cette Breaker qui m’intéressait. Ils savent que je paie le prix fort pour toutes reliques de l’histoire qu’ils peuvent me ramener.

spellbreak-daevas-fashion-lore-bouquinC’était un journal, très vieux et probablement très dangereux aussi. J’ai passé le reste de la journée et une majeure partie de la nuit à en étudier le contenu. Il manque de grands segments, ce qui en un sens, est peut-être préférable, mais j’ai quand même offert à la Breaker une bonne pièce si elle peut me les retrouver. Ce journal aurait appartenu à Ferec Snowlash, le grand père de Leoven Snolash, mon maître actuel. Je n’ai aucun moyen de savoir si tout ceci est authentique, mais il est de mon devoir de le découvrir.

Le contenu du journal se lit comme un manuel pour Breakers. Il décrit en détail le moyen de contrôler le pouvoir des gants. Il existe pas mal d’avis et de théories sur la meilleure façon d’utiliser ses armes, aussi bien seul qu’en équipe. Il manque la majeure partie de la fin du journal. Il est donc difficile de savoir qui est la personne que Ferec entraînait, et surtout pourquoi.

S’il s’agit vraiment du journal du grand-père de Leowen, cela signifie qu’il a rompu ses vœux depuis longtemps. Je dois réfléchir à tout ça, le sommeil peut bien attendre. Mon esprit aspire aux jours où je pourrais faire un voyage à Respite Rock dans l’Hymnwood, pour me détendre sous le chaud soleil. Cela me désole, car ses jours ne viendront probablement jamais.

 

  • Livre 2 – Page 468
Aujourd’hui, c’est mon quatrième jour à Dawnholm et j’aimerais rester bien plus longtemps. le lever de soleil au dessus des montagnes de Brimbriar était magnifique. Je ne me suis pas senti si vivant depuis tant d’années. Cependant, même plongé dans mes recherche sur cet endroit fascinant, je ne peux pas m’empêcher de penser à elle.

Je dois me concentrer … sur mon travail.

Dans l’histoire de Dawnholm, il est fait mention d’une chapelle qui se trouverait au cœur du donjon central. Les portes sont scellées depuis des siècles. Curieusement, quand j’ai essayé d’en apprendre plus auprès du gardin Harmon, il a réagit sur la défensive. J’ai l’impression qu’il ne veut pas de moi ici, il a même précisé que ne n’était pas son travail de m’aider.

Le donjon a longtemps été utilisé comme une école et un centre de formation. De nombreux Gardiens viennent ici pour s’instruire et recevoir des conseils. On trouve aux étages inférieurs des bibliothèques et de nombreux coffres forts contenant divers artefacts. Je suis surpris que si peu d’entre eux aient été correctement catalogués, mais c’est dans ce but que Hope m’a demandé de l’aide.

Alors que la plupart des gens préfèrent farfouiller dans les trésors et les joyaux, je m’intéresse plus particulièrement aux manuscrits et aux ouvrages. Il y en avait beaucoup dans les premiers coffres que j’ai étudiés, mais maintenant que nous nous attaquons à l’exploration de coffres plus anciens, j’en vois très peu. Élucider ses mystères nous fait tant voyager, je sais que ces coffres sont intacts depuis des siècles. J’ai trouvé une page déchirée dans un vieux coffre ou il était écrit “Vérités de Gyle”. J’ai aperçu ce nom dans un seul et unique autre livre et j’étais certain qu’il ne serait écrit nulle part ailleurs.

A propos Melibellule

♥ ♥ ♥ Contactez-moi sur FINAL FANTASY XIV serveur Cerberus sous le pseudo Osis Miu ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥  Créatrice / Rédactrice du site Daeva's Fashion.

A lire

spellbreak-daevas-fashion-skins

Concours • Gagnez un costume unique !

Vous souhaitez gagner le plus rare des costumes Spellbreak ?! Proletariat offre ce costume à un …

Laisser un commentaire